CPE La Rose des Vents - Centre de la petite enfance et Bureau coordonnateur de Blainville
Nouvelles

ATTENTION LA SURSTIMULATION DE NOS TOUTS-PETITS


2012-02-01

Texte de Sylvie Bourcier, psychologue et formatrice reconnue dans le milieu de la petite enfance.
- 2 fvrier 2009


ATTENTION AUX DANGERS DE LA SCOLARISATION PRCOCE

On observe dans nos milieux de garde des exigences de plus en plus grandes de la part des parents. Certains milieux cdent la pression des parents et les enfants se retrouvent dans un contexte scolarisant o lexcellence et la performance sont de rigueur. La fabrique des surdous , titrait La Presse en septembre 2008. Au programme, des cours de pr-lecture, de pr-criture ds lge de deux ans, des numrations mathmatiques 3 ans et ds 5 ans, des pratiques de tests dadmission pour accder des coles litiques. Pourtant, les enfants qui obtiennent les meilleurs rsultats scolaires en mathmatique viennent de la Finlande o la scolarisation dbute 7 ans. Quant aux enfants qui accdent la maternelle suite une drogation scolaire, ils risquent davantage dchouer une anne scolaire. En effet, une tude dmontre que 75% des enfants qui chouent une anne scolaire sont les plus jeunes et quils sont deux fois plus rfrs pour un trouble dapprentissage. De plus, en France, o les enfants dbutent lcole trs tt, on constate lge de 5 ans un large vocabulaire mais, malgr les apprentissages prcoces, seulement 10% dentre eux sont aptes acqurir les bases de lapprentissage de la lecture.
Selon les connaissances actuelles, les principaux prdicteurs de la russite scolaire sont la matrise du langage, les bonnes comptences sociales et la curiosit intellectuelle. Limposition dattentes irralistes au niveau du dveloppement cognitif cre des situations de stress chez lenfant. Il se trouve confront des exercices qui exigent de lui des processus cognitifs non accessibles par manque de maturation anatomique. Son cerveau peut parfois mmoriser sans toutefois comprendre. Ce gavage intellectuel chez les petits peut provoquer des blocages face aux apprentissages scolaires. Il sape la motivation en lui faisant vivre des situations dchec rptition. Lorsque le temps de jeu est utilis pour des apprentissages non adapts au niveau du dveloppement de lenfant, celui-ci risque dtre frein ou ralenti. En effet, le temps qui devrait tre allou aux activits de dcouverte, dexploration, de manipulation et de motricit est monopolis inutilement par des exercices scolariss visant des connaissances qui peuvent parfois sacqurir naturellement par le jeu ou qui sont adapts aux petits. De plus, le cadre directif des apprentissages scolariss est peu propice lexpression de la crativit. Le jeu libre permet lenfant de se construire un monde intrieur son image. Le jeu libre est sans contrainte, libre de stress et dobjectifs prdtermins.
Par son caractre universel, le jeu reprsente le meilleur mdiateur entre les enfants, toutes origines confondues. Il dveloppe les habilets langagires particulirement dans les jeux symboliques qui sont soutenus par le langage. En tant matre duvre de son univers ludique, lenfant recre la ralit et la corrige en fonction de ses dsirs. Il volue donc dans un contexte de valorisation personnelle.
Le jeu donne un sens certaines situations observes et non comprises. Lenfant reproduit ce quil a observ et comprend mieux le contexte. La capacit de lenfant faire appel des reprsentations mentales lui permet dexprimer les conflits intrioriss qui lhabitent en projetant lextrieur des proccupations jusque-l non dites.
Le jeu permet la construction dimages mentales. La pense vocatrice favorise la pratique de lorganisation squentielle, la mmorisation, lorganisation de la pense, la dcontextualisation, la planification, la dcentration et favorise ainsi la conservation des apprentissages.
Le jeu permet lintgration de diffrents concepts. Par exemple, dans les jeux de sable, lenfant explore les concepts suivants : poids/mesure, forme/grandeur, pareil/diffrent, lourd/lger, plus/moins, la vitesse dcoulement, la transformation des matires (sec/mouill/vaporation), la relation spatiale (dessus/dessous), etc.
Il favorise aussi le dveloppement moteur et la bonne estime de soi chez lenfant. En effet, lenfant joue sans vivre du stress excessif et vit un sentiment de confiance. Il vit du succs et fait preuve dautonomie, ce qui lui permet de se sentir comptent. Il exprime ses motions, ses besoins et ses dsirs ouvertement, ce qui lui permet peu peu de mieux se connatre
Lorsque nous permettons lenfant de dcouvrir le monde par le jeu, nous respectons lexpression de sa personnalit. Les enfants ne sont pas des adultes en miniature, hants par lavenir. Ce sont des petits hommes qui ont leurs propres dsirs, leurs propres rves et leur candeur. Ils ont droit au respect de leur rythme, le droit la joie et au plaisir dhabiter leur univers, la plante de lenfance.

Du mme auteur:

Attention! enfants sous tension! Le magasine enfants Qubec, octobre 2001.


Création Kiai Studio