CPE La Rose des Vents - Centre de la petite enfance et Bureau coordonnateur de Blainville
Historique

MISSION : HISTORIQUE


Il était une fois...

La naissance d’une idée, le départ d’un projet :

Le centre de la petite enfance La Rose des Vents a vu le jour en mai 1999 sous le volet : milieu familial, avec un permis de développer 150 places, permis qui passa à 200 places en janvier 2001.

Les bureaux administratifs du CPE étaient alors situés au cœur de la vie de Ville de Blainville, soit au : 1005 chemin du plan Bouchard, suite 01.

L’arrivée du CPE volet milieu familial dans la ville de Blainville était attendue de tous; parents, responsables de garde ainsi qu’élus municipaux étaient heureux de soulager un peu la population de leur criant besoin de services de garde pour leurs petits. Avant même d’ouvrir ses portes, le CPE détenait une liste d’attente qui n’en finit plus encore de s’allonger au fil des jours

De plus, un fait non négligeable dans le contexte en 1999 : la ville de Blainville a été décrétée la ville ayant eu le plus grand développement démographique du Canada.

La Rose des Vents et son groupe promoteur ont eu du pain sur la planche afin d’arriver à leurs fins. En effet, les premières démarches ont débuté en 1991, les promoteurs ont parfois passé sans tirer profit de leurs efforts. Ils ont dû composer avec les changements majeurs en 1997 qu’a entraînés la nouvelle politique familiale.

Le CPE La Rose des Vents a traversé vents et marrées pour s’implanter. Ainsi, le groupe promoteur a eu à s’adapter à la transformation majeure de tout le mode de financement, à l’implantation de la nouvelle politique familiale en l’occurrence aux places subventionnées à 5$, ainsi qu’à la substitution de l’Office des services de garde pour faire place à un nouveau ministère, celui de la Famille et de l’Enfance.

Ce n’est qu’en décembre 1998 que fut élu le premier conseil d’administration permanent de la corporation.

Sa composition :

Josée Lagacé, présidente
Patrick Rose, Hélène Babin, Carole Lavallée,
Isabelle Boivin, Monique Marson, et Jocelyne Labelle.

Ont également participé; Roger Barrette à titre d’intervenant communautaire issu du CLSC et Christine Presseault, RSG dans la MRC Thérèse de Blainville.
L’ouverture du CPE, ses exploits, ses embûches:
Le conseil d’administration a donc procédé à l’embauche d’une directrice, Maryse Mailhot, qui aura pour tâches et responsabilités, l’implantation du CPE dans toutes ses opérations courantes. C’était parti pour de bon.

La directrice s’est par la suite entourée d’une équipe dynamique composée de :
Mona Rousseau, adjointe à la gestion
Nathalie Lacasse, coordonnatrice de la qualité éducative
Isabelle Doiron, conseillère pédagogique.

En plus de faire face à une pénurie de places dans la région, le CPE a dû faire face à une pénurie de ressources spécialisées maîtrisant toute cette nouvelle politique qui se définissait au jour le jour et au fur et à mesure que l’expérience quotidienne apportait comme situations nouvelles.

Les bâtisseurs avaient donc un défi de taille à relever.

La politique familiale du ministère, comportait entre autres l’obligation de diversification des services, donc, chaque CPE nouveau ou existant devaient planifier l’ajout d’un deuxième volet à son service soit : le volet installation ou le volet milieu familial.
Le développement :
Or le CPE La Rose des Vents, ayant le vent dans les voiles, dès le printemps 2000, a commencé à planifier l’implantation de son deuxième volet, celui de l’installation. C’est donc en novembre 2000 qu’il s’est vu autoriser de développer 60 places en installation. Sans perdre de temps, dès août 2000, les pourparlers avec la ville de Blainville étaient amorcés pour définir le type de partenariat possible qui répondrait à la fois aux besoins des citoyens sur le plan des loisirs et services communautaires que sur le plan des services de garde.
Demande d’accréditation syndicale des RSG :
Pendant ce temps, les responsables de services de garde en milieu familial, contestaient auprès du ministère pour une amélioration de leurs conditions. Le CPE La Rose des Vents fût le premier CPE au Québec à recevoir une demande d’accréditation syndicale, le 5 juin 2001. Cet événement eu un effet d’entraînement et d ‘autres CPE ont emboîté le pas. La CEQ était le leader dans notre région. CIRCPEQ est venu en aide aux CPE en offrant le soutien juridique nécessaire pour toute la démarche de contestation qui avait été entérinée à l’unanimité par le conseil d’administration nouvellement élu le 12 juin 2002. Lors de l’assemblée générale du 12 juin 2002, s’est produit, une manifestation de membres de la CEQ et des RSG pour faire valoir leur point de vue et requête.

Tout l’automne 2001, le CPE a donc fait des représentations devant le Commissaire du Travail, Jacques Vignola qui devait trancher sur le statut des responsables de services de garde en milieu familial. Quelques mois plus tard, nous recevions la décision qui donnait raison aux responsables de services de garde en milieu familial. Le conseil d’administration renouvelé depuis peu, décida par résolution unanime de porter en appel cette décision devant le Tribunal du Travail. L’appel fut entendu en octobre 2002 par la juge Suzanne Handman qui la rejeta en mai 2003, rendant ainsi la décision exécutoire. Le conseil d’administration demanda alors un sursis de l’application de la décision pour finalement contesté devant la cour supérieure.
Le projet de construction de l’installation :
Toutes les démarches juridiques devant le commissaire du travail en 2001 se sont déroulées simultanément à la production des plans du projet de construction. Louis Houle était l’architecte choisi et Xavier de Gaillande le chargé de projet. Les soumissions ont été ouvertes le 12 décembre 2001. La construction a débuté, le 28 février 2002 avec comme contracteur général, EMD construction.
L’entente de copropriété :
Les démarches auprès de la municipalité se sont bien déroulées malgré les embûches rencontrées par la difficulté des partenaires à percevoir toute la bonne foi des parties. Ce projet étant une première pour, les institutions financières, pour le ministère de la Famille et de l’Enfance ainsi que pour le ministère des Affaires Municipales. Nous avons eu à défendre notre projet avec une détermination constante.

Ville de Blainville, a cédé par emphytéote un terrain situé au parc Maurice Tessier, sur la rue de la Mairie. Sans précédent, un chalet de commodité a été construit à même le CPE, pour offrir un toit aux patineurs et à divers organismes communautaires.

Le CPE a eu la responsabilité de construire le chalet tel que plans et devis, la ville a fait une offre d’achat au CPE . La construction terminée, la ville a pris possession de la partie chalet après que la vente fût notariée et que nous ayons signé une déclaration de copropriété qui détermine clairement quelles sont les parties communes et les parties divises ainsi que les frais communs devant être partagés et dans un pourcentage de 25% ville et 75% CPE.
Les partenaires financiers :
Le CPE a bénéficié d’une subvention de la SODET de 24000$ et de la part de la Caisse Populaire de Blainville, le don de deux poupons-bus.

Sans compter la subvention du MFE, s’élevant à 183,800$.
Nos bénévoles :
Le CPE a bénéficié de l’apport important de monsieur Daniel Brazeau, parent utilisateur et bénévole pour le comité du projet installation. Sa présence auprès de la directrice pour superviser l’équipe de professionnels et sous-traitants tout au long de la construction a été un soutien important.

En mai 2002, le CPE a procédé à l’embauche de son équipe avec le support de parents tels que : Carole Fortin et Fannie Burelle.

Tout ce beau projet a été réalisable grâce à l’implication et la confiance d’un conseil d’administration dynamique :
  • Guy Legault, président
  • Josée Lagacé, vice-présidente
  • Robert Bigonnesse, trésorier
  • Carole Fortin, secrétaire
  • Nathalie Breton, administrateur
  • Jean-Marc Benoit, administrateur
Le 18 juin 2002, le CPE emménage dans son nouvel édifice au 945, de la Mairie à Blainville.

L’année 2002-2003 se déroulera sous le thème : « Un océan de plaisir »
Notre richesse, les ressources humaines :
Présentation du personnel de l’installation:

Les éducatrices :
  • Caroline Baril, gr. Les Oursins, pouponnière
  • Stéphanie Blais, gr. Les hippocampes, 4-5 ans
  • Julie Dupéré, gr. Les Étoiles de mer, 2 ½ ans
  • Nadine Jean, gr. Les Anémones, 3 ½ ans
  • Josée Lamy, gr. Les Tortues, 18 mois
  • Betty Millien, gr. Les Oursins, pouponnière
  • Amélie Lirette, poste rotation chez les grands
  • Marie-Josée Rivard, gr. Les Écrevisses, 2 ans
  • Josée Sweeney, assistante
  • Isabelle Pilotte, gr. Les Dauphins, 3 ans
  • Annie Proteau, poste de rotation chez les petits
La personne responsable du service alimentaire :

Michaela Magdalinoui

Pour diriger cette belle équipe, Nathalie Lacasse a accepté le poste de coordonnatrice de la qualité éducative du volet installation.

Danièle Cloutier, succéda Nathalie au poste de coordonnatrice de la qualité éducative du volet milieu familial et s’est jointe à l’équipe permanente du milieu familial qui se compose de : - Marie-Josée Ducharme, secrétaire comptable, Isabelle Doiron, conseillère pédagogique et Maryse Mailhot directrice générale.

Une grande équipe hors pair.
Accueil des enfants et parents
L’accueil des enfants pour la première journée est prévu pour le 12 août 2002. L’intégration se passe à merveille, on avait prévu des bras de plus pour consoler… Au cours de la première semaine d’ouverture, notre petit ami Jordan, courageux, se fracture une jambe en faisant un saut. Aujourd’hui il coure plus vite que l’éclair. Ouf!
Nouvelle composition au ca :
En octobre 2002, le conseil d’administration honore Josée Lagacé qui quitte après 4 années. L’assemblée a élue Pascale Bouchard pour la remplacer.

Les postes au conseil d’administration sont alors répartis comme suit :

Jean-Marc Benoît, président
Nathalie Breton, vice-présidente
Robert Bigonnesse, trésorier
Carole Fortin, secrétaire
Guy Legault, administrateur
Pascale Bouchard, administrateur
Kim Leduc, administrateur RSG
Betty Millien, administrateur éducatrice

Suite à l’arrivée de l’installation, le conseil d’administration modifie ses règlements généraux pour se composer de 8 membres d’où le poste membre du personnel.
Activité spéciale :
En janvier 2003, se déroule une activité création collective, parent-enfant, sous le thème ‘’Ensemble’’. L’activité était coordonnée par Carole Fortin parent impliqué au CPE. Les résultats sont fabuleux, une œuvre d’art digne des grands musés, orne le hall d’entrée du CPE.
Encore des projets :
Le CPE mandate André Emond, architecte pour planifier l’aménagement de la cour. La PHASE 1 est prévue pour l’été 2003. Une aire de jeu pour les enfants de 4- 5 ans sera aménagée par le CPE et servira conjointement les citoyens et le CPE. C’est une autre façon de maximiser l’espace et de pouvoir côtoyer les responsables de garde qui résident dans le même cartier que le CPE.
Nous inaugurons, enfin :
Le 21 Mai 2003, le CPE inaugure son édifice, en compagnie de dignitaires, de ses partenaires, bénévoles et collègues. Le conseil d’administration donne une conférence de presse pour les remercier et dévoile le plan préliminaire de l’aménagement de la cour.

Beaucoup d’eau coule sous les ponts, chaque année le CPE déborde de projets que ce soit pour l’aménagement de la cour, l’amélioration des aires de jeux, l’augmentation de son permis au volet installation de 60 à 68 en 2004, la rédaction de politiques internes; Les administrateurs ainsi que le personnel de la gestion ne sont pas avares de leur temps pour se consacrer à l’amélioration continue de ses deux volets de garde l’installation et le milieu familial qui coordonne depuis 2005 227 places.

A l’automne 2004 arrive la « Menace du modèle CPE » par le gouvernement provincial entré au pouvoir en avril 2004. Les menaces de coupures de l’ordre de 10% sont exécutées et entraînent une restructuration de nos ressources humaines et la contingence

Des dépenses de toutes sortes. Une crise interne survient à l’intérieur. Les frustrations sont éminentes, l’insécurité s’installe. Chaque crise a sa raison d’être, est une occasion pour le groupe d’aborder le changement, d’évoluer. Grâce aux efforts de toutes les parties et avec l’aide d’une consultante externe, les communications redeviennent limpides et harmonieuses. Les outils sont mis en places et leurs effets sont encore bénéfiques aujourd’hui. Les besoins de définir ses valeurs se faisaient sentir, il fût alors temps de créer un comité pour la rédaction de la plate-forme pédagogique.

Le comité se composait de : Kristine Bouchard coordonnatrice installation, Nadine Jean, Isabelle Pilotte,éducatrices, Nathalie Bourguignon,conseillère pédagogique, Carole Fortin et François Allard, parents, Maryse Mailhot,directrice générale et Nathalie Lacasse consultante. Le processus s’échelonnera sur environ 18 mois.

Le conseil d’administration se composait alors :

Jean-Marc Benoit, président
Nathalie Breton, vice-présidente
Robert Bigonnesse, trésorier
Carole Fortin, secrétaire
Katia Lamarche, administrateur
Nadine Jean, éducatrice
Kim Leduc, RSG, remplacée par Chantal Deguise
Activité plantation de bulbes
En septembre 2005, Le CPE La Rose des Vents, affiche clairement sa position quant au démantèlement du réseau milieu familial et cpe. Il est hors de question que le milieu familial soit confié à d’autres organismes que les CPE. La Rose des Vents, qui est issue du milieu familial défend ses racines, et organise une activité plantation de bulbes avec les parents, les enfants. Les médias sont présents et le message se rend à notre ministre de l’époque, Madame Carole Théberge.
La Loi 124
Malheureusement le 14 décembre 2005, après une commission parlementaire qui a entendue tous les acteurs du milieu de la petite enfance à majorité contre cette restructuration drastique, dans un geste imprévisible, le gouvernement Libéral, passe sa loi 124 sous baîllon. Cette dernière vient imposer une restructuration complète de plus de 800 CPE qui coordonnent la garde en milieu familial. A compter du 1er juin 2006, ils ne seront que 164 à en faire la coordination sur des territoires clairement définis, ces derniers auront jusqu’au 31mars 2007 pour faire le renouvellement des 18000 RSG accréditées dans la province. Il va sans dire que le CPE La Rose des Vents, déposera une demande d’agrément le 31 mars 2006. le 1er mai il apprendra que sa candidature a été retenue. Il sera alors agréé pour coordonner la garde en milieu familial sur le territoire de Blainville et Ste-Thérèse, 900 places, dès le 1er tout doit être fonctionnel. Un travail énorme l’attend, dont l’embauche de 5 personnes pour se joindre à l’équipe, l’accueil de 100 RSG venues de 8 CPE environnants. Au total 150 responsables seront coordonnées par le CPE La Rose des Vents.

La nouvelle équipe du bureau coordonnateur se compose de :

Danièle Cloutier coordonnatrice de la qualité éducative
Nathalie Bourguignon, conseillère pédagogique, chef d’équipe
Nancy Mireault et Annick Charron conseillère pédagogique
Manon Riendeau et Joanne Vallée, conseillères à la réglementation

Cette belle équipe est toujours dirigée par Maryse Mailhot, la directrice générale.
Changement à la gestion de l’installation
A ce même moment, l’installation a salué le départ de Kristine Bouchard, à la coordination de l’installation et a accueilli Sylvie Asselin pour la remplacer à titre de directrice pédagogique à l’installation.

Marie-Josée Ducharme, maintient le fort comme secrétaire-comptable et Lise, se joint à l’équipe comme contractuelle pour la comptabilité. En novembre 2007, Manon Gaudreault, se joindra à l’équipe comme secrétaire-réceptionniste.
L’implantation du BC
Le conseil d’administration qui a traversé cette vague de changement se composait :

Eric Vincent, président
Nathalie Breton, vice-présidente
Martine Pepin, trésorière
Karen Spence, secrétaire
Marie-France Landry, administrateur
Jean-Marc Bolduc, administrateur
Nadine Jean, éducatrice
Chantal Deguise RSG, remplacée par Chantal Thisdale

L’implantation du BC a nécessité plusieurs étapes dans le développement du CPE La Rose des Vents. Amalgame des équipes et RSG, adaptation aux changements, adaptation des outils selon les nouveaux articles de loi et règlements, création du comité consultatif.

Composition du 1er comité consultatif :

RSG : Diane Lachapelle, Anne Thibodeau, Janelle Gauthier, Sylvie Grenier, Chantal Thisdale avec la participation de deux personnes du BC : Danièle Cloutier et Maryse Mailhot.

Le 1er anniversaire du bc et le 5ième anniversaire de l’installation

Le 13 septembre 2007, le conseil d’administration accueillait près de 900 personnes au Parc Équestre dans une fête foraine sans pareille. Une réussite.
Lancement de la plate-forme pédagogique
Le 13 novembre 2007, après 2 ans de travail, le CPE lançait, lors d’une conférence de presse, sa plate forme pédagogique. Un outil de travail dont nous sommes très fiers.

L’histoire s’arrête ici pour l’instant, demain sera une autre journée dans la vie du CPE...

Pleins d’autres projets mijotent dont la naissance éminente du site web du CPE. Un nouveau né pour la cuvée 2008.

Belle et longue vie à la Rose des Vents.



Création Kiai Studio